Prochain retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prochain retour

Message par Goclad le Mar 1 Jan 2013 - 23:33

C'était au fin fond du Nord, dans une taverne bien accueillante que le Dumb le plus génialissime se trouvait. Assis au près du feu qui crépitait dans la cheminée, il resta pensif cette soirée là, un verre d'alcool nommé Vodka qu'il n'avait encore jamais bu se trouvait parmi une dizaine de verre sur sa table pour fêter la nouvelle année. Les Russes savaient accueillir les étrangers en offrant la pension sans aucun échange, fallait avouer qu'ils ne recevaient que très peu de visiteurs sauf depuis que le Grand Astrologue avait parlé du page dans l'Université, une page qui renfermait des secrets.
C'est avec peine que les Vadrouilleurs séjournèrent dans la ville, la page arrachée depuis quelques jours par d'autres aventuriers de la quête mais avec une joie au fond d'eux, ils allaient rentrer chez eux.

De sa besace en cuir noir, Clad sortit un parchemin, une plume et de l'encore pour écrire une missive en Franche-Comté à sa famille pour annoncer la nouvelle. Il descendit un verre de vodka juste avant, le goût fort que l'alcool donnait une fois avalé provoquait une montée instantanée de chaleur et une crispation du visage pour le goût amer.
De quoi réveiller un mort certains disait mais surtout, de réchauffer du froid glaciale qu'était la Russie.


Aux Dumbs,

C'est en ce dernier jour mille quatre cent soixante, actuellement à Novgorod en Russie que je vous écris.

Sachez que vous me manquez tous énormément et que j'aimerai être en ce jour à vos côtés pour me saouler comme tout Comtois ferait en cette occasion. Voilà pour la partie sentimentale, ne versez pas de larme pour moi, surtout toi Leif que je connais par cœur et qui pleure dans son lit chaque soir à cause de mon absence.

Rassurez-vous, je vais bien, Lysiane, Loïc et Bastian aussi, nous nous portons à merveille, cette aventure est incroyable et nous avons parcouru bien nombre de royaumes différents, rencontrez bien nombre de culture et produits incroyables. Une chose que jamais je n'aurai imaginée dans ma vie. Mais comme toute bonne chose, il y a toujours une fin. Notre quête est terminée, nous sommes arrivés bien tard à Novgorod, devancé par un groupe inconnu.

C'est pourquoi, je vous écris pour vous signaler mon retour prochain en Franche-Comté, une quarantaine de jours si la mer et le vent ne sont pas capricieux, j'en profiterai pour régler quelques affaires et j'espère que vous saurez nous accueillir ce jour là comme nous le méritons. Une fête serait la bienvenue pour revoir notre famille mais aussi nos amis que nous avons perdus de vu depuis plusieurs mois.
Certaines affaires seront à régler comme les célibataires de notre famille, le règlement de dette aussi.

Nous rapportons également des présents pour chacun d'entrevous, vins, vêtements, bijoux, œuvres d'arts, armes et bien d'autres encore. J'espère que vous saurez apprécier les richesses de ces produits uniques en Franche-Comté.
Comment se porte la famille? Je n'ai aucune nouvelle de vous, qu'ai-je donc manqué? Et la FC?

Cette année sera une année Dumbesque, je vous en fais la promesse.

Bonne année à tous et prenez soin de vous.

Cordialement

Goclad Von Dumb



Il enroula la lettre et la confia à un coursier qui se chargerait de l'envoi, l'heure était à la fête désormais et c'est en titubant légèrement sous l'effet de la vodka que le Dumb sortit de la taverne pour rejoindre les Vadrouilleurs autour du grand feu.

_________________

Pour Leif Laughing
"Tout les nains sont nés bâtards aux yeux de leur père" (Game of Thrones)
avatar
Goclad
Frère du Comte
Frère du Comte

Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prochain retour

Message par Leif le Sam 12 Jan 2013 - 21:59

* Un matin gris une houle noire qui m’emporte,
Une palpitation plaintive la vague déconforte.
Triste langueur d’une journée terne et malpropre,
Comment la vivre en espérant demain propre ?
D’un frère attendre un souffle pour ranimer l’ardeur,
Ou une simple compassion miroir de mes pleurs.
Un sourire peut réveiller le bruit de la vie,
Vient une palpitation pour redonner l’envie.
Retrouver mon harmonie source de bonheur
Et unifier mon âme dispersée en douceur.
Ah ! ne plus être polichinelle d’un vent contraire,
Mais la proue d’un navire hautain et débonnaire.



De nous,
Sa Grandeur Leif von Dumb de Sparte,
Comte de Sochaux
Vicomte de Chemin, Vicomte de Rochefort sur Nenon et présentement Vicomte de Valentigney,
Maitre et Vassal de la Villargent,
Fondateur de Talent es Politique et de Rhétorique,
Chef incontesté de la Famille von Dumb et Légitime Fils à Son Père.


De vous, Goclad von Dumb d'Ormermach,
Comte de Morez et de Morteau,
Vicomte de Villersexel,
Entre autre, mon Frère et l'Héritier des Dumb,
Mon fidèle des plus fidèles.


Salut.

Qu'enjouement d'avoir de vos nouvelles, frère.
Votre vélin nous fait plaisir au vu qu'ils nous rapportent de bon perspective d'avenir et des nouvelles fraîches au delà des mers, nous vous avons écrit déjà, mais les oiseaux des mers on pas pris la peine de vous les remettre.

Votre présence ici, en Franche-Comté.
Nous manque assurément et ce serait mentir de dire le contraire, rien que vos drôleries qui ne font rire que votre personne manque à l'appel et ce serait saugrenu d'avancer et de nous dire que nous laissons larme dans nos couches, nous y laissons assurément d'autre sueur, mais pas des larmes.

Tout cela pour vous dire, que oui, vous nous manquez avec le cœur.
Que votre femme et Mes Neveux vont bien dans l'aventure dont vous les avez menez, nous réconforte et nous espérons que le mal de mer ne fut pas tempête dans l'estomac de ces jeunes enfants plein d'avenir pour nos familles respectifs.
Vos découvertes seront assurément source d’intérêt intellectuel et nous espérons que ce partage de culture et de coutume d'autre pays, nous sera partagé.

Nous vous envoyons notre profonde tristesse pour votre quête terminée ou nous savons les sacrifices commun et financier dont nous avons pu faire preuve, exécutons ceux arriver en premier sur le lieu de la quête ultime, cela compensera au moins notre colère.

Et oui. Fête grandiose, financer de par vos coffres sera assurément dans les mœurs à votre retour, j'ai déjà pris la peine de réserver les meilleurs troubadours, ménestrel, jongleur et fille de joie, rien que pour vous et votre futur arrivé sur le territoire qui vous a conquis Régnant.
Quand aux problèmes de nos familles, comme les mariages ou le monde des affaires à ce niveau est de plus en plus complexe et ou les garanties ne sont plus fer, mais triste bois, mais j'ai quelque alliance sympathique à vous dévoilez quand vous reviendrez aux affaires pleinement.
Quand aux sujet des nos dettes, il faut punir les pourceaux qui nous doivent argent et marchandise quitte à vendre leur domicile à nos frais ou a employez leur chien pour nos propres chiens, sachez aussi mon frère, que par ma clémence qui m'anime en tenant plume, je vous fait grâce des cinq milles écus que vous me devez.

Ne me remerciez surtout pas et considérez cela comme un acte de bienvenue.
Nous accepterons sans retenue vos cadeaux et qui j'espère nous seront utile et florissant à la bonne manière d'en prendre usage, nous réservons un droit de regard unique sur les œuvres d'arts et les bijoux qui vienne de par delà les mers, nous apprécierons le vin si il est aussi appréciable que le mien, quand aux vêtements ... Je vous prierais de les conserver.
Nous somme pas des gueux ou des manants qui cherchons textile.

Mise à part ça la famille ce porte à merveille. Tout fut manquer de par vos yeux des événements de notre famille, mais un scribe délivrera les affaires courantes.
La Franche-Comté ce porte comme une fine fleur, quand Sochaux va bien, la Franche-Comté extase de bonheur.
C'est bien connu.

Mon frère, de par ton respect à mon égard, je vous souhaite une bonne lecture de La Plume de Votre Frère.
Embrasse Neveux, Bises Ta Femme qui nous manque.
Salut la Mer qui s'agitent en entendant Mon Nom et balance une bouteille à la mer, rien que pour le plaisir.

Conquis les eaux troubles et ouvre les Voiles à notre Nom !


Le Douze du mois de Janvier du règne de l'Empereur Flavien-Charles, dict "Fenthick", Galanodel,
De l’année, Mille Quatre Cent Soixante et Un.





* : Bernard DILLON "la houle"

_________________
« Le premier précepte d'un roi, c'est de savoir supporter la haine. »
avatar
Leif
Comte de Sochaux
Comte de Sochaux

Messages : 1624
Date d'inscription : 29/10/2009

http://sochaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum