Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par uriel le Ven 20 Jan 2012 - 13:46

[20 janvier 1460]


C'était une bien froide journée, au coeur de l'hiver de l'année 1460. L'archevêque s'était arrangé avec son ami de longue date Goclad, pour dire une messe pour les deux femmes que la mort avait emporté.
De bon matin, il s'était mis en route, dans la neige ; fort heureusement, le cheval avait l'habitude de tous les climats, ayant été préparé pour cela. Uriel avait bien voyagé, déjà avec cette monture. Certes ce n'était pas son bon vieux Jax qui se reposait paisiblement en le terres d'Herbéviller, mais celui-ci ne rechignait pas à la tâche.

Ainsi, en milieu de matiné, il arriva non loin de ette chapelle ennigée. La vue était assez magnifique ...


Cette chapelle n'était pas consacrée, ainsi l'on ne pouvait donner de sacrements dedans, mais il n'y avait pas besoin de cela pour une simple messe, qu'au final on pouvait donner partout. Fallait-il absolument un endroit précis pour faire entendre la Parole du Très-Haut ? Par nature, Il était omniscient, alors que l'on fut sur sol sacré ou non, c'était bien l'intention qui comptait.
L'archevêque n'était pas à regarder à des détails comme ceux-là ; il était consciencieux et ne créait aucune situation qui pouvait s'avérer problématique pour les autres. Ainsi il démonta et s'approcha afin de regarder la disposition des lieux. Pénétrant dans le bâtiment, celui-ci était bien démuni, il y avait quelques bans et candélabres. Nul besoin de richesse, après tout, pour officier ; il supposa que tout cela changerait lorsque le lieu serait officiel, mais en l'attente, c'était très bien.

Uriel alluma quelques cierges apportés, afin de créer cette candeur liée aux flammes, puis s'en alla sonner la cloche : trois coups, pas un de plus, pas un de moins ...


Dong ... ! Dong ... ! Dong ... !
avatar
uriel

Messages : 4
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Heloise Marie le Sam 21 Jan 2012 - 10:59

Revenir sur les terres de Sochaux était un réel plaisir, mais également une étrange souffrance. Souffrance qui tenait depuis quelques jours déjà. Quelques jours ? Non, quelques semaines. Akina avait été une proche. Elle l’avait aidée, guidée et secondée pour ses premiers mandats en mairie. Elle l’avait interrogée pour le journal de Pontarlier, elles avaient ri, elles avaient eu des conversations sérieuse, moins sérieuses, bu ensemble, parlé, soupiré. C’était dur, de savoir qu’un jour, ces gens si proches de nous, pouvaient disparaitre, du jour au lendemain.

Peut-être qu’elle resterait bien quelques jours ici, en compagnie de sa bien trop chouette cousine aussi étoilée qu’elle. Peut-être pouvait-elle espérer de ce fait la présence de cet oncle si chérit et si tristement absent. Peut-être y trouverait-elle un peu de réconfort. Il y avait de la neige. Bien trop de neige. Le noir triste de sa robe jurait avec ces cristaux scintillant au soleil. Le chemin avait été dégagé. Elle y était venue seule. Comme dernier hommage.

Alors que la chapelle s’approchait de plus en plus, enfin, que Héloise s’approchait de plus en plus de la chapelle, parce que mettons-nous d’accord, une chapelle ça ne marche pas, les cloches sonnèrent, trois coups.

Elle s’étonna de n’y voir personne encore, autre que l’archevêque Uriel, qui avait suivi et validé sa pastorale. Serrant un peu plus son manteau autour de ses épaules, elle pénétra dans la petite, mais charmante chapelle éclairée faiblement par les lumières et la lumière du jour.
Ne sachant pas trop que dire, mis à part les salutations, la jeune fille s’approcha et inclina légèrement son visage serein.


Bonjour, Monseigneur.

Arg et après ? Le remercier ? Non, ce n’est pas elle la maitresse du domaine et pis en général on remerciait après l’office. Parler ? Mais pour quoi dire, ce n’est pas dans ces occasions qu’on commençait à raconter sa vie…

Elle se contenta donc du bonjour pour se concentrer sur la cérémonie et l’hommage à deux femmes, trop tôt rappelées par le Très Haut, trop tristement séparées de leur famille et de leurs proches et prit place sur un des bancs.

avatar
Heloise Marie
Nièce du Comte
Nièce du Comte

Messages : 101
Date d'inscription : 18/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Jade le Sam 21 Jan 2012 - 19:01

Elle n'avait pas été invitée, ni informée, sans aucune surprise... c'était toujours ainsi avec Sochaux... mais elle aimait bien ses tantes, elle se devait d'y être. Jade avait côtoyé Akina surtout à Pontarlier alors qu'elles oeuvraient toutes deux pour la mairie, elle lui avait même trouvé son fiancé, le Baron Theudric von Strass. Marie-Claire avait été présente à la naissance de son fils et la rouquine lui en était reconnaissante. Les von Dumb avaient perdu deux femmes d'exception et une messe était la moindre des choses.

Oui, elle avait pris la route vers Sochaux en ce glacial froid de janvier, venant seule, sans ses enfants, uniquement entourée d'une solide escorte puis s'était dirigée vers la Chapelle en silence, surprise de n'y trouver que sa cousine et Uriel. La Duchesse alla vers ce dernier, prit sa main dans la sienne dans un geste amical et le salua


Bonjour Uriel... je regrette que nous nous voyons presque uniquement pour de funèbres occasions... je rêve d'un jour de gaiété !

Elle lui adressa un sourire en lui serrant la main, lui signifiant toute sa reconnaissance pour ce qu'il faisait puis se tourna vers sa cousine à laquelle elle donna une bise sur la joue.

Bonjour Héloïse, je suis ravie de vous revoir. Vous semblez en excellente santé. J'espère que la route fut calme et sereine.

Lissant les plis de sa robe noire et violet, robe de deuil qu'elle portait fréquemment il y a si peu de temps, elle repoussa une boucle rousse qui s'échappait de son chignon pour la ranger bien sagement sous le voile noir qui couvrait l'opulence de sa chevelure.

_________________
avatar
Jade
Fille du Comte
Fille du Comte

Messages : 106
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 25
Localisation : au lit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Lunnard le Dim 22 Jan 2012 - 2:55

Ayant eu vent de certains évènements Lunnard pris la route de la FC, habituée aux marches forcées le trajet ne fut point long. À la frontière entre la Franche-Comté et la Bourgogne elle s’arrêta ferma les yeux et prit quelques bonnes respirations. Une fois de plus elle senti dans l’air que ses anciennes terres d’accueil avaient encore changé. Mais elle n’était pas ici pour ruminer le passé. Elle accéléra sa marche direction les terres de Sochaux. Elle entendit les trois coups de cloche au moment même où elle arriva sur le sentier menant à la chapelle.

Ouf! Je ne suis point en retard se dit-elle. Bien que je ne sois point en avance non plus rajouta t-elle pour elle-même

C’est tout en arme, dégageant un aura de danger, avec une attitude aussi froide que le vide spatial, le visage plus dur qu’un diamant, une lueur de prédateur dans les yeux et avec la démarche gracile du félin qu’elle franchi les portes. Elle regarda autour d’elle jeta un regard sur celui qui devait être l’officiant de par son habillement. Elle le salua d’un signe de tête ainsi que sur les deux jeunes femmes.


Hum! Probablement de la Famille si je me fis à leur traits. Pensa t-elle.

Sans un mot elle se dirigea devant l’autel elle fit un signe de croix comme si cela lui brûla les doigts. Elle défit quelque bouton de son corsage, en sorti un écrin noir qu’elle ouvrit y retirant une rose, couleur de la mer sous un coucher de soleil un soir d’été, qu’elle déposa en offrande à Christos et à la mémoire des deux défuntes.

Spoiler:

Une fois fait ses traits s’adoucirent elle se retourna vers les autres convives.

Bonjours je suis Lunnard De Beaumarchais Dame de Nerzevain et Vauconcourt Baronne de Maiche la tante de Leif et de feue Akina.

Bien qu'elle s'est réduite, à ce que je vois il me semble que la famille ce soit agrandi aussi depuis mon départ de la Franche-Comté


_________________
Lunnard De Beaumarchais Dame de Nerzevain et Vauconcourt Baronne de Maiche

Femme Fatal dans le sens littéraire des mots
avatar
Lunnard

Messages : 2
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Goclad le Mar 24 Jan 2012 - 20:20

Le bonheur n'est que éphémère, il y a toujours quelque chose, un évènement pour nous ramener à cette réalité, c'est que nous ne sommes rien en ce monde, nous vivons notre vie, suivant une voie déjà toute tracée par le destin et quand nous arrivons au bout de cette dernière, la partie est terminée, nous disparaissons comme la poussière balayée par le vent.
Depuis quelques mois, le temps était difficile pour la famille Von Dumb, la perte de deux membres, deux sœurs adorables et avec des caractères complètement différents, un Chef de famille introuvable qui avait disparu du jour au lendemain sans laisser le moindre mot, des tensions au sein de la famille pour divers raisons personnelles. Bref, une année qui commençait bien mal pour chacun d'entre eux et dont la vision semblait les mener vers leur perte.

Le long voyage au Royaume d'Ecosse puis d'Irlande s'était enfin achevé après plusieurs mois en mer, la Perle Comtoise fût amarrée au Port de Bruges avant que le Néréis lui, ne quitte les quais de la Capitale de Flandres pour rejoindre la Franche-Comté. Avec les vents favorables, poussant le foncet dans le fleuve, il ne fallut que trois jours pour rejoindre Luxeuil et enfin pouvoir revoir des visages familiers
Après une nuit de repos bien mérité dans une auberge, le Couple Von Dumb D'ormerach se rendit à Villersexel et par la même occasion, la toute première fois accompagné de leur fils Bastian, né en plein voyage sur le navire.
Il y a avait beaucoup d'affaire à régler maintenant que Goclad était rentré, le problème avec sa "fille" ou encore les fins de travaux de son hôtel mais surtout, assister avant tout à la cérémonie commémorative de ses sœurs à Sochaux, une occasion de remettre les pieds dans le berceau de son existence.

Personne n'était encore au courant de son retour en FC, c'était une surprise qu'il ne voulait pas gâcher, la possibilité d'être auprès des siens dans ce moment des plus tragiques. Vêtu de noir, une tenue qui correspondait mieux à ce qu'il ressentait aujourd'hui, il quitta sa Vicomté le 20 Janvier au matin en carrosse avec son épouse Lysiane, sa tendre et douce femme qui était toujours là pour lui, pour le soutenir dans toutes ses épreuves qui ne cessaient de se mettre sur sa route, à croire qu'il y avait une malédiction dans cette famille.

Le froid et la neige, ils connaissaient désormais par cœur après avoir passé une bonne partie de l'hivers dans les coins les plus reculés de cette planète, la route fût difficilement praticable cependant mais au bout du compte, ils finirent par apercevoir au loin la petite Chapelle et entendre les cloches sonner à trois reprises, signalant bientôt le début de la messe.
C'est avec un cœur lourd de regret, un visage des plus pale que Goclad entra, son fils dans ses bras et sa moitié à ses côtés dans l'enceinte. Regret de ne pas avoir été là plus tôt, regret de ne pas s'être occupé plus d'elles, regret de ne pas leurs avoir parlé depuis plusieurs mois, regret d'avoir faillit en tant que grand-frère. Mais tout cela, il le garda au fond de lui, préférant le jugement du Très-Haut à celui des siens.

Quelques personnes étaient présentes déjà, sa nièce Jade, sa nièce Héloise, son ami Uriel et...dans sa plus grande surprises, la tante de Leif, sœur de feue Kissme, Lunnard. Il ne la connaissait que de vue et ne s'attendait pas à sa présence mais après tout, elle était aussi de la famille. Le couple s'approcha de la petite troupe qu'il n'avait pas vue depuis fort longtemps.


Bonjour à tous...

En d'autres circonstances," le ravi de vous revoir" aurait été parfait mais là, il n'y avait pas grand chose à dire, ni le cœur pour le dire.


_________________

Pour Leif Laughing
"Tout les nains sont nés bâtards aux yeux de leur père" (Game of Thrones)
avatar
Goclad
Frère du Comte
Frère du Comte

Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Sepa le Mer 1 Fév 2012 - 22:37

Sepa arriva avec certains membres de la famille, il aurait préféré venir en ce lieu pour un tout autre évènement qui avait été signé entre les deux familles. Pensant être en retard, c'est timidement qu'il entra dans la Chapelle. Gorge assez noué, il vit au loin sa nièce Jades, petit sourire malgré ce mauvais jour.

Bonjour Jades,j'aurais préféré qu'on se voit dans un jour meilleur, si ça va pas moralement, je serais à ton écoute, n'hésite pas. Comme tu peux le voir, nous sommes venues en petit groupe, Theudric est au monastère pour le moment, je ne sais pas si les Moines lui ont transmit mon message.

Montrant son Étoile


Je te présente Stella Casaviecchi, ma chère et tendre. Je pense que tu connais Heimdal. Je laisse celui ci te présenter la dernière Von Strass.
avatar
Sepa

Messages : 9
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 32
Localisation : Nancy(Lorraine)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Heimdal le Mer 1 Fév 2012 - 22:45

Luaine et Heimdal suivèrent leur cousin et Stella. Ils arrivèrent auprès de Jade qui était déjà présente.
Les mines des gens étaient sombre. Sepa présenta sa future épouse et lui laissa le soin de présenter
Luaine. Le duc ne savait pas trop comment si prendre car il aurait préféré que cela se passe à un autre
moment.


Bonjour Jade, Je vous présente mon épouse Luaine.

Heimdal se tourna vers Luaine .

voici Jade elle est la nièce de Sepa. Elle se trouve dans la première branche de la famille.

Heimdal se tut alors.

_________________
avatar
Heimdal

Messages : 2
Date d'inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par luaine le Jeu 2 Fév 2012 - 21:35

Tout près de son époux, Luaine ne pipait mot. Elle ne connaissait pas la défunte et était venue par respect des Von Strass pour Akina. Son époux et la famille avait son soutien, et dans les mauvais moments aussi elle était là, tout comme Stella, la mie de Sepa.
Son époux la présenta et elle inclina sa tête derrière son voile noir. Elle ne savait pas du tout son lien familiale avec la pauvre Akina et n'osa le demander. Dans le doute, elle lança un furtif.


Toutes mes condoléances.


_________________
avatar
luaine

Messages : 2
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Jade le Ven 3 Fév 2012 - 3:44

Après avoir salué Uriel et sa cousine Héloïse, Jade s'était recueillie en mémoire de ses tantes, priant pour leur âme, les recommandant au Très-Haut. Une dame vint à eux, se présentant comme la tante de son père, Jade inclina la tante en sa direction pour la saluer.

Je me nomme Jade, fille adoptive du Comte de Sochaux depuis son mariage avec ma mère. Je suis désolée d'avoir à faire votre connaissance en d'aussi tristes circonstances.

Les funérailles étaient des événements tristes dont elle se souvenait que trop bien... ayant entéré son époux à l'automne, la laissant veuve à 18 ans et avec deux enfants en bas âge. Les souvenirs refaisaient surface trop rapidement... Heureusement son oncle arriva à ce moment avec son épouse Lysiane. Jade, qui entretenait une relation presque filiale avec celui-ci, bien plus proche de son oncle que de son père, alla immédiatement près de lui pour se blottir dans ses bras, recherchant une tendresse quasi paternelle puis lui donna une bise sur la joue. La belle rousse faisait rarement preuve de démonstration d'affection en public hormis des circonstances particulières... Elle n'avait pas besoin de parler, ils se comprenaient et savaient que des funérailles en rappelaient toujours d'autres. Leur vécu était semblable en quelque sorte, nul mot n'aurait pu ajouter à ce qu'ils pensaient.

Des bruits de pas résonnèrent et la Duchesse releva la tête, s'éloignant de son oncle quelque peu pour accueillir les arrivants, les Von Strass s'étaient déplacés pour la pénible cérémonie et la jeune femme fut sincèrement touchée.

Oncle Sepa...

Elle prit ses mains dans les siennes pendant qu'il lui parlait, regardant la jeune femme à ses côtés, en effet, elle devait assister à leur mariage prochainement.

Je regrette de vous accueillir à Sochaux pour un si triste événement... Je suis si navrée pour Theudric... Il doit difficilement supporter le choc.

Mais il lui présentait les autres von Strass et Jade se tourna vers eux.

Enchantée de faire votre connaissance Dame Stella.

Heimdal... à ce que j'entends, je dois vous féliciter deux fois... pour votre mariage et votre élection...

Je vous remercie Dame Luaine, j'aurais aimé vous rencontrer en plus réjouissantes périodes...


Elle demeura sobre, nullement l'endroit pour se mettre à causer joyeusement mais les voir là la bouleversa plus qu'elle ne s'y attendait. Leur marque d'attention envers la famille lui fit venir les larmes aux yeux qu'elle contrôla, maudissant contre la perte des êtres chers, trop nombreux qu'elle enterrait depuis quelques mois...

_________________
avatar
Jade
Fille du Comte
Fille du Comte

Messages : 106
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 25
Localisation : au lit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par uriel le Sam 4 Fév 2012 - 15:26

Il était resté à l'intérieur de l'édifice, portes closes, pour garder la chaleur à l'intérieur. Une légère brise soufflait, tournée au nord, ce qui avait pour effet de mordre les visages et de faire rougir le nez, pourtant personne n'avait bu ... enfin pas encore !
La porte s'entrouvrit assez vite et Uriel accueillit son élève de pastorale et future baptisée, une des filles Sparte : Héloise-Marie.


Bonjour Damoiselle, entrez vite et si je puis vous conseiller, installez-vous près des cierges.

A l'heure où beaucup de gens disparaissaient, il serait dommage que quelqu'un attrape ici la maladie ; une autre figure connue fit alors son apparition : Jade. Il la serra amicalement et tout aristotéliciennement dans ses bras.

Bonjour Jade, je suis heureux de te revoir, même par ce grand froid. La roue tourne, chère amie, tantôt en bas, tantôt en haut ; si aujourd'hui est un jour de tristesse, il viendra des jours meilleurs, ensoleillés.


La jeune duchesse avait aussi eu son lot de tracas et de chagrin : la perte de son mari, ses adversaires politiques, et aussi deux enfants en bas âge à élever.


Il salua alors la nouvelle venue.

Bonjour Dame Lunnard, entrez également. Je suis le Père Uriel de Réaumont Kado'Ch.

Enfin arriva celui qui lui avait demandé cette petite messe, Gocald. Le temps était loin où ils s'étaient vu la première fois, "aux amis réunis", à Pontarlier, sous l'influence de Spectralya. Chacun avait fait son chemin, accumulant richesse et honneur ; les deux hommes étaient toujours restés en contact, une lettre par-ci, par-là, un lien certes ténu, mais qui ne souffrait pas du temps.
D'autres vinrent, il en reconnut quelques uns, pour les avoir déjà croisé, à des cérémonies, certains plus gaies, d'autres non ...

Uriel remonta alors la petite allée centrale et vint s'installer à l'autel. Au fur et à mesure qu'il sen approchait, l'atmosphère était moins humide et c'était fort heureux.
Ce serait une messe simple, car le lieu n'était pas consacré, mais fallait-il cela pour rendre hommage aux personnes et au Très-Haut ?


Il débutta :


Soyez les bienvenus en cette petite chapelle où va être donnée une messe en mémoire d'Akina et de Marie-Claire.

Pour débuter je vais lire un passage du Livre des Vertus, un passage qui parle du Paradis ...


    Derrière eux, je voyais de vaste paysages idylliques. Tout resplendissait la beauté et donnait envie d’y rester pour l’éternité. Mais cela semblait bien vide. Je pouvais admirer les innombrables élus, peuplant le Paradis, sur le visage desquels s’affichait la béatitude. Voyant un tel bonheur emplir ceux qui avait vécu dans la vertu, je me réjouissais pour eux et espérait pouvoir les rejoindre.

    Alors, j’entendis une voix dure et sereine me dire: “Ceux que tu vois ici sont ceux qui ont su gagner le Paradis, suivant la parole que J’ai confié à Aristote et à Christos. Mais sache que l’avenir ne sera pas aussi radieux pour tous”. Je compris que c’était Dieu Lui-même qui m’adressait ce divin message. Alors, les anges me laissèrent seul, en communion avec le Très Haut. “Regarde dans la flaque d’eau à tes pieds”, me dit-Il.

    J’y vis alors un beau pays. La douce chaleur du soleil caressait les arbres des vergers, nourrissait les épis de blé, qui se dressaient, fiers, vers le ciel, et donnait tout son amour aux légumes, qui prospéraient. Plus loin, je pouvais voir les vaches paître placidement, accompagnées de moutons gardés par leur pâtre. L’agréable brise prêtait sa force au travail du meunier en faisant tourner les ailes du moulin.

il marqua un instant de pause :

Voici la vision que sera la nôtre, le jour où nous gagnerons la Paradis, car je vous le dis, les bons, les justes, les vertueux seront sauvés et vivront une éternité de bonheur au Paradis Solaire, en compagnie d'Aristote et de Christos ... mais ceux qui n'auront eu que fiel à la bouche, qui auront négligé ou rejeté la Voie de Dieu et se seront abandonné au péché, ceux-la se verront emmenés sur la Lune pour souffrir une éternité de tortures.

Certes, nous sommes faibles, nous les Humains, notre corps est faible, nous sommes prompts à la colère et à la gourmandise ... mais il ne tient qu'à nous de réfréner et refuser ces tentations, et quand bien même si notre âme est souillée, la confession peut la libérer, la nettoyer, car Dieu vous entend et Il vous pardonnera.

L'Amour, l'Amitié, l'Amour des autres, l'Amour de Dieu peut aussi libérer notre âme.
Sans nul doute, Akina et Marie-Claire aussi ont-elles éprouvé beaucoup d'Amour et d'Amitié, et Dieu ne saurait rester indifférent à cela.

Mais je suis conscient que tout cela n'efface pas la douleur ni la perte d'un être cher.
Le mal nous ronge en cet instant, il nous semble qu'il sera toujours en nous.
Ce mal, croyez-moi, finira par s'estomper, malgré une blessure toujours présente, et en nos coeurs, nos amis, nos parents resteront toujours présents.


Il regarda alors l'assemblé, tentant de les rassurer.

Il soupira ... pourquoi de si jeunes filles devait-elles les quitter ...


Uriel releva la tête pour regarder la famille et les amis.

... si certains d'entre vous souhaitent venir dire quelques mots pour Marie-Claire et pour Akina afin qu'à jamais elles vive aussi dans notre coeur et dans notre mémoire, que leurs actes et les choses qu'elles ont fait ne tombent pas dans l'oubli.

L'Archeveque se recula, permettant à celui ou celle qui le voulait de prendre place et de venir dire quelques mots.
avatar
uriel

Messages : 4
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Heloise Marie le Sam 4 Fév 2012 - 15:37

Assise, elle relevait de temps en temps ses yeux bleus sur les entrées, les bavardages, les salutations, observait, jugeait, comprenait, ou réprimait selon ce qu'il se passait. Le bruit la dérangeait. Le froid la dérangeait. La mort la dérangeait.

Il était injuste, de voir partir de si bonnes personnes si tôt.

Uriel débuta la cérémonie, l'hommage. Le texte lu lui fit l'effet d'une chaleur douce et sereine qui se rependait dans son corps. L'amour, l'amitié. Rien n'efface la douleur. Mais quelques mots peuvent parfois l'apaisée.

Akina aurait été heureuse, de voir les gens présents, en son honneur. Akina avait été une femme forte, une femme douée une femme d'esprit. Amicale. Gentille. Généreuse. Elle savait prendre le temps pour aider les gens. Mais le temps avait pris l'emprise sur elle. Laissant glisser les paroles de l'archevêque sur la salle silencieuse, Héloise releva son visage lorsqu'il invita les gens à venir parler.

Que dire. Que dire à ces personnes trop tôt disparue. Dans l'espoir sans doute futile qu'elles entendaient. La jeune fille se leva, tel un ressort, le cœur battant.


Les étoiles ne s'arrêtent jamais de briller. Elles filent, elles émerveillent, elles se chamaillent, elles donnent espoir, elles exaucent les vœux, elles sont le reflet de notre âme : brillante et incommensurablement belles dans la grandeur du ciel. Nous avons perdu deux étoiles? Non! Les étoiles ne s'arrêtent jamais de briller. Je sais qu'elles seront toujours là, avec nous.

Elle avait choisit de parler des deux disparues, bien qu'elle n'en connaissait qu'une personnellement. Désireuse de lui laisser tout de même, un mot, elle ajoute...

Merci, Akina, pour tout ce que tu as fait. Tu auras fait briller bien des sourires autour de toi.
avatar
Heloise Marie
Nièce du Comte
Nièce du Comte

Messages : 101
Date d'inscription : 18/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Idril le Sam 4 Fév 2012 - 18:24

La jeune Fiole-Sparté, accompagné comme toujours de Philomène, arriva en retard, pour changer.

Poussant le plus discrètement la porte de la chapelle, elle entendit l'officiant qui avait déjà débiter la cérémonie, ce qui attira une grimace sur le visage ridé de sa gouvernante.

Se glissant sur un des banc, la rondouillarde brune pensa à Akina, qu'elle avait rencontré à Pontarlier, mais surtout à Marie-Claire, sa voisine de fief avec qui elle avait eu un jour un repas des plus intéressant.
Elle se souvenait des questions de cette dernière, qui voulait que sa voisine n'épouse pas un homme rustre... Si elle savait qu'aujourd'hui le cœur de la jeune brune battait pour un jeune homme que beaucoup trouvaient hautain mais qui avait ce petit côté "gauche" des plus craquant avec elle. Un petit sourire lui échappa, sûre que Marie-Claire aurait trouvé une tonne de recommandation à lui faire concernant son soupirant.

Levant les yeux vers les hautes voutes de la chapelle, Idril envoya ses pensées vers les défuntes.

_________________
Idril de la Fiole Ebréchéede Sparte

Mère de Pépin du Lionant de la Fiole Ebréchée et Hermione-Adelie de la Fiole Ebréchée  du Lionant]
avatar
Idril
Vassale du Comte
Vassale du Comte

Messages : 61
Date d'inscription : 18/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Lunnard le Lun 6 Fév 2012 - 8:22

Lunnard remercia Uriel pour son accueil allant ajouter quelque chose mais elle vit Goclad son visage lui était familié cela changea l’orientation de ses pensées lui faisant ravaler ses paroles.

Je suis sur que je le connais se dit-elle Où l’ai-je vue ajouta t-elle en son fort intérieur.

Le regard poser sur Goclad tentant de rajeunir ses traits, elle sentit Jade avancer légèrement vers elle. Alors elle détourna le regard et posa ses yeux sur la jeune fille qui la salua et se présenta.

Ma petite nièce ne soyez point désolée de la mort, je l’accorde cela peut être douloureux mais elle n’est rien, si ce n’est que le passage vers monde meilleur près d’Aristote. ( Le nom franchit ses lèvres comme s’il avait un goût rance) selon les dires de ses croyants. Moi je crois qu’elles sont en chemin vers leur nouvelle vie et que lors de cette prochaine incarnation elles seront une chose ou une personne qui saura rendre heureux ceux qu’elles ont aimés. Mais une chose est sur c’est qu’elles sont toujours près de nous.

Elle tapa de ses doigts sur son cœur. Elle vit la jeune fille se sauver rapidement pour rejoindre son oncle. Réaction qui est habituelle lors que l’on ne tente pas de la passer au bûcher alors qu’elle site les paroles venant de la religion de son défunt aimé.

Après avoir regarder et d’un signe de tête salué tour à tour les nouvelles et nouveaux venus Elle pris place dans un banc, isolée des autres, méditant pour les défuntes qu’elle avait peu connues. Lors que Uriel commença à dicter les textes elle faillit s’étrangler, mais bon elle devait être tolérante et surtout accepter le fait qu’elle fut de naissance et de baptême Arilsolitienne.


Sentant une présence entrer discrètement, une dague était vivement mais discrètement apparue à sa main mais elle la rangea rapidement lors que cette présence se glissa à son tour dans un banc sans laisser planer d'aura de danger ce n’était que des retardataires et non une quelconque menace cherchant à réduire une fois de plus la famille.

Elle retourna à ses pensées, à la dernière fois qu’elle avait vu sa sœur Kissme vivante et morte, vu Loïc son beau-frère, le nain de jardin ou le demi-comte des petit surnom qu'affectueusement elle lui avait donnés, la dernière fois où elle avait croisé Leif ou Akina. Elle repensait à Victoire qu’elle venait de connaître dans une taverne du Poitou. et maintenant au autre membre de la familles qui étaient ici. Elle cherchait aussi où avait-elle bien put croiser Goclad.

Au parole de Heloise Marie sur les étoiles qui ne s'éteignent jamais, Lunnard laissa échapper une simple larme vermillon au coins d'une de ses lèvres jurant une fois de plus que si la famille fut diminuée par la faute d'individus elle aurait leur peau comme elle avait eu celle de ceux responsable de la mort de sa sœur.

_________________
Lunnard De Beaumarchais Dame de Nerzevain et Vauconcourt Baronne de Maiche

Femme Fatal dans le sens littéraire des mots
avatar
Lunnard

Messages : 2
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par uriel le Dim 18 Mar 2012 - 19:38

Chacun avait eu l'opportunité de s'exprimer et l'avait fait ou pas.
Une simple pensée suffisait à ne pas laisser tomber ces personnes dans l'oubli car après la mort, sur terre, l'on ne survivait, finalement, que dans la mémoire des autres. Celle-ci finissait par s'estomper et l'on disparaissait avec eux.

D'aucuns, cependant survivaient bien des siècles.
Il entonna alors le credo.



L'archevêque prit alors un cierge qu'il alluma aux cierges présents et le tint bien face à lui, fixant la flamme :


L’Amitié est la lumière du monde, c’est la flamme qui réchauffe notre cœur. Puisse cette lumière éclairer la route d'Akina et de Marie-Claire et qui les conduira au royaume de Dieu.

Il déposa alors la lumière et demanda de souffler toutes les autres, ne laissant alors qu'une et une seule lumière dans la petite chapelle, l'instant devenant plus solennel.

Uriel prit deux croix de bois qu'il plaça sur l'autel.




Akina et Marie-Claire, je dépose cette croix aristotélicienne sur cet autel. Icelle est le signe qui relie Aristote et Christos, qu’elle soit pour vous signe de salut et de vie éternelle.

Il marqua une courte pause et continua ...


Ce trépas nous rappelle, a tous, que la mort viendra pour chacun de nous, tôt pour les uns, tard pour les autres. Il ne faut nullement craindre ce jour, ni se dire qu’il ne viendra point, mais vivre en sachant que le chemin s’achèvera un jour, tout comme nous l’affirma jadis le Très-Haut :

    Soyez prêts, soyez toujours prêts, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

Aristote nous a guidé, et Christos nous invite à prendre exemple sur lui, à trouver notre joie a vivre pour les autres, à aimer comme ils nous ont aimé.

Notre présence ici est prière. Nous invoquons Aristote afin qu’il mesure les pêchés de nostre frère, et que Christos intercède auprès du Seigneur pour qu’Il le reçoive en Son Paradis.


Le silence retomba, quelques instants, pour avoir une dernière pensée pour les défuntes ... et chacun pourrait alors quitter la chapelle et aller en paix ...
avatar
uriel

Messages : 4
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messe pour Akina et Marie-claire Von Dumb

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum